Recherche
Lancement officiel des cuisines collectives – Entraide Bécancour
10129
post-template-default,single,single-post,postid-10129,single-format-standard,eltd-core-1.1.1,mec-theme-minnesota,minnesota child-child-ver-1.0.0,minnesota-ver-1.3,,eltd-smooth-page-transitions,eltd-mimic-ajax,eltd-grid-1200,eltd-blog-installed,eltd-raleway-style,eltd-fade-push-text-top,eltd-header-standard,eltd-sticky-header-on-scroll-up,eltd-default-mobile-header,eltd-sticky-up-mobile-header,eltd-menu-item-first-level-bg-color,eltd-dropdown-slide-from-bottom,eltd-light-header,eltd-fullscreen-search eltd-search-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-7.7.2,vc_responsive
 

Lancement officiel des cuisines collectives

Entraide Bécancour / Vie communautaire  / Lancement officiel des cuisines collectives

Lancement officiel des cuisines collectives

Par Le Courrier Sud

BÉCANCOUR. Entraide Bécancour officialisait ce mardi le démarrage de ses cuisines collectives, notamment rendues possibles grâce au soutien financier du CIUSSS-MCQ, dans le cadre de sa démarche collective « Être mieux… ensemble! Pour des communautés fortes et résilientes », qui a pour but de mettre en lien et outiller les citoyens qui ont à cœur le mieux-être et le rétablissement de leur communauté.

Les participants des cuisines collectives sont soutenus par un intervenant psychosocial et une diététiste-nutritionniste du CIUSSS-MCQ. Ils ont le mandat de les accompagner et d’assurer la planification des cuisines.

« Lors de la distribution alimentaire hebdomadaire chez Entraide Bécancour, les bénéficiaires reçoivent des paniers de denrées, mais ne sont pas tous habilités à cuisiner », explique Nathalie Pépin, directrice générale d’Entraide Bécancour. Les séances de cuisine collective permettront aux participants d’utiliser de façon optimale ce qu’ils retrouvent dans leurs paniers et d’éviter le gaspillage alimentaire.

C’est aussi une façon pour les participants de briser l’isolement, et de développer leur autonomie et leur sens de la solidarité. « Les cuisines collectives sont sans contredit à la jonction de la santé, du social et de l’économique, assure Mme Pépin. On veut permettre aux gens de reprendre du pouvoir sur leur alimentation dans la dignité, l’entraide et la bienveillance. »

Sœur Angèle, qui était venue à Entraide Bécancour en novembre dernier pour tourner des capsules promotionnelles, était également présente lors du lancement officiel, ce qui a grandement touché les membres de l’organisme par sa bienveillance. « Sortir de chez soi après la pandémie, c’est un cadeau, et cuisiner, c’est l’amour dans l’assiette! », a conclu Sœur Angèle.

Article tiré du Courrier Sud. Consultez l’article complet ici.

Photo : Stéphanie Paradis